6 semaines post-partum: la relation avec mon corps

Après l’accouchement, les défis de l’allaitement et la convalescence de ma césarienne, voilà que je me retrouve à avoir plus de 5 minutes devant un miroir et je regarde mon corps, 6 semaines post-partum. C’est une réalité, mon corps a changé. Je vois du positif, je vois de la moltitude et je vois ma cicatrice. Laissez-moi vous en parler en toute honnêteté…

Photo à 4 semaines postpartum à La Maison Lavande

Le positif

Je vais être franche, je pensais que j’allais devoir mettre beaucoup d’efforts pour retrouver mon chiffre sur la balance (ici je ne le dévoile pas pour ne pas créer chez vous une comparaison, chaque postpartum est différent). Voilà que mon 45 lbs pris est aussitôt reparti! Seulement, j’ai l’impression que mes bras sont moins gras, mes mollets aussi, je me dis WIN!

Deuxième point positif: j’ai maintenant de la poitrine! Depuis mes 12 ans, je rêve d’avoir assez de seins pour remplir au moins un soutien-gorge d’adulte, et mon rêve se réalise enfin! Je me sens séduisante, je peux même porter des décolletés (attention, ils doivent être pro-allaitement!)

Dans ce miroir, je vois aussi l’énergie qui m’entoure qui a complètement changé. Mes cernes et ma fatigue sont maintenant dues à un amour inconditionnel et non plus au stress de ma vie surchargée.

Le mou

Je pourrais ici faire l’inventaire de ce qui est maintenant mou: mes fesses, mon ventre, mes cuisses, etc. Avec l’opération, je n’ai pas pu m’entraîner comme je l’aurais voulu. J’ai été forcé au sofa et au repos pour 8 semaines!

Je dois avouer que ce repos forcé me fait un grand bien! Sans cela, je me serais jeté à tête perdue dans l’entraînement quotidien pour être certaine de perdre mon poids et je me serais retrouvé avec ma vieille copine: l’obsession sur mon apparence physique. J’ai hâte de recommencer, oui, mais j’ai eu le temps de réfléchir à mes objectifs: me sentir bien dans ma peau.

Ma première baignade de l’été avec James 5 semaines postpartum

Ma cicatrice

Ce qui est spécial avec ce bout de chaire rafistolée, c’est que, même si elle est bien cachée, tout le monde sait qu’elle est là et tout le monde t’en parle.

“Est grosse comme ça à peu près?” (en mimant un espace plus ou moins réaliste de la dite plaie)

“Ca t’énerves-tu de devoir la cacher?”

“Ton bikini va la cacher anyways, c’est pas grave”

Toutes ses paroles qui me disent que je devrais trouver ça laid, cette porte par laquelle mon trésor le plus précieux est sorti. Bon, je ne te dis pas que c’est super cute, en plus la mienne n’est pas centrée et encore moins droite, mais c’est une plaie qui me rappelle que toute cette expérience est arrivée pour de vrai!

Parfois, je la touche du bout des doigts pour essayer de l’apprivoiser, pour essayer de l’accueillir comme faisant partie de moi. Je ne l’aime pas encore ma cicatrice, mais ça viendra.

Donc..

Donc, 6 semaines post-partum, la relation que j’ai avec mon corps commence à être positive, je me le réapproprie tranquillement, je réapprends à le connaître, ses nouvelles marques de guerres, ses nouveaux angles et défauts, mais aussi ses nouvelles beautés.

2 thoughts on “6 semaines post-partum: la relation avec mon corps

  1. Il faut un certain courage pour raconter cette tranche de vie. Peser le pour, le contre être équilibrée. Mes compliments pour cette posture, ce blog, la qualité du texte, le respect de la langue et de ses règles. Vous respectez ainsi le visiteur-lecteur, c’est parfait. C’est une conduite exemplaire. Respect !
    Bravo, je vais revenir !

    Like

Leave a Reply to bertri13340 Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: