La prévention des comportements perturbateurs par une gestion de classe efficace

La rentrée scolaire est à nos portes et nous sommes tous et toutes fébriles de rencontrer nos nouveaux élèves. Parmi eux se trouvent de nouveaux défis et de belles opportunités d’apprendre. Les premières semaines de classe sont primordiales pour fixer une ambiance et un fonctionnement de classe positif et qui encourageront les élèves à nous respecter nous et nos valeurs d’enseignement. Avant même d’installer un système d’émulation ou de réfléchir à la gestion de comportements, plusieurs petites actions peuvent être posées afin de prévenir les comportements perturbateurs.

1. Les valeurs de la classe

Je vous suggère fortement de décider les valeurs de la classe dès la première semaine AVEC vos élèves. En mettant l’emphase sur 2-3 valeurs et en y attachant des exemples de règlements venant d’eux, vous les impliquez directement dans le climat de classe. Assurez-vous d’afficher ces valeurs pour pouvoir vous y référer le plus souvent possible.

Qui dit règles dit conséquences. On se doit d’être constant, juste et cohérent dans l’application de celles-ci. Pour ma part, je fais un atelier avec les élèves dans lequel ils dessinent ou écrivent sur des cartons 1 conséquence de leur choix par valeur. Ensuite, chaque carton était placé dans la boîte de la valeur associée. Si Antoine ne respectait pas la valeur de la solidarité (en rejetant un ami de la classe en l’insultant par exemple), il devait aller piger un carton “solidarité” et appliquer la conséquence dans la journée. Les élèves y avaient placé des actions comme le ménage de la bibliothèque, laver les pupitres, écrire une lettre d’excuses, etc.

Voici une liste de valeurs qui peuvent être utilisées avec les élèves (il est important de les définir avec eux et de fournir le plus d’exemple possible: la solidarité, l’honnêteté, l’harmonie, le respect, l’initiative, l’écoute, l’effort, etc.

2. L’occupation de l’espace

Dans nos locaux, l’utilisation que l’on fait de l’espace peut déterminer en grande partie notre climat de groupe. Quel style d’enseignement Avez-vous? Prenez le temps d’expérimenter les styles! Rangs d’oignons, tables d’équipe, demi-cercle, assis par terre, divans, chaises berçantes. N’ayez pas peur de changer des élèves de place non plus (en leur expliquant seul à seul et à l’avance).

Aussi, prenez l’habitude de marcher votre classe lorsque vous enseigner et lorsqu’ils sont en atelier. Ils s’habitueront à vous voir le faire, vous sentiront présent pour eux et se sentiront moins ciblés lorsque vous vous arrêterez pour soutenir un élève dans ses apprentissages.

Nous ne le dirons jamais assez: évitez les transitions non structurées et planifiez vos déplacements, vos débuts et fin de cours! Les élèves ont besoin de se sentir encadrés et sentir que nous ne faisons pas les choses de manière aléatoire. Moins le quotidien de la classe est imprévisible, moins les élèves sont stressés et moins ils ont tendance à adopter des comportements perturbateurs.

3. La relation positive et significative

Un des aspects les plus important est la relation avec l’élève. L’élève doit nous faire confiance, doit sentir qu’il peut compter sur nous pour ne vouloir rien d’autre que son bien. Voici quelques petits trucs qui, selon moi, participent à construire ce lien.

Si j’ai un commentaire constructif à dire à l’élève, je le fais seul à seul, sans public. Je lui envoie donc le message que je tiens à respecter son amour-propre en évitant de l’humilier devant le groupe.

S’il ne respecte pas une consigne ou refuse de faire une tâche une première fois, je dois assumer que c’est dû au fait qu’il ne comprend pas et je lui donne une chance en clarifiant mes attentes. Ainsi, s’il ne comprenait pas, il sent que je veux l’aider.

Je prends la peine de faire du renforcement positif le plus souvent possible et de manière authentique. Ce que j’aimais faire, pour ma part, c’était de leur écrire un petit mot que je leur remettais avant de partir pour la fin de semaine sur lequel était écrit quelque chose de positif qu’ils avaient fait cette semaine en lien avec les valeurs de classe. Chaque élève, chaque semaine, se sentait vu, reconnu et apprécié.

Avoir du plaisir avec eux hors de la classe et hors de monde académique aide aussi l’élève à nous voir autrement. Sortez avec eux pendant une récréation, organisez une période film, invitez-les à rester dîner dans la classe, etc. Vous leur envoyez le message qu’ils comptent pour vous.

4. La communication avec les parents

L’opinion des parents sur l’école et l’enseignante de leurs enfants ont un grand impact sur l’attitude de l’élève envers nous. Je me suis mise au défi d’envoyer une communication positive par élève à chaque mois à leurs parents. C’est beaucoup de travail, mais les parents sont heureux d’en apprendre sur le quotidien positif que nous partageons avec leur enfant. Si un événement moins positif se produits, j’attrapais le téléphone et je leur en parlais de vive-voix. Le plus les parents sont impliqués, le mieux!

5. Le soutien de l’autonomie

Les enfants et les ados cherchent à devenir autonomes. Ils veulent dépasser les limites que les adultes leur imposent et résistent lorsqu’ils se sentent brusqués. Prenez l’habitude de leur offrir des choix, des menus d’options. Ils développeront une meilleure connaissance de leurs forces et leurs difficultés de cette façon, ils sauront user leur jugement critique et prendront éventuellement de meilleures décisions.

Porter une attention spéciale à vos élèves anxieux et ceux qui ont besoin de beaucoup d’encadrement en affichant l’horaire de la journée. Moins les élèves sont stressés, moins il y a de comportements!

6. L’enseignement des habiletés sociales

Dès le préscolaire, les élèves se doivent développer leurs habiletés sociales pour bien fonctionner en tant que futur adulte. La résolution de conflits, la communication, le leadership, le travail d’équipe, la participation communautaire, etc. Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour leur enseigner ces habiletés et cela aura un impact incroyable sur votre climat de classe.

Donc…

En passant par le fonctionnement global de la classe, la relation que l’on entretient avec nos élèves et leurs parents, l’aménagement de l’espace et du temps et par l’apprentissage des qualités du citoyen positif de demain, ça en fait des responsabilités sur vos épaules! N’oubliez pas que vous avez un rôle important à jouer dans la vie de chacun de vos élèves. C’est en grande partie par l’exemple que vous leur donnerez. Trompez-vous, excusez-vous, pardonnez, dites leur la vérité, soyez l’enseignant dont vous auriez eu besoin.

Bonne rentrée!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: